Archives du Cantal
  • Fouilles archéologiques de l'îlot Saint-Géraud : journal de bord N°14, Christine Authemayou présente « Le lit secret de la Jordanne » (Saison 2). / Daniel Authemayou, Frédéric Bianchi Archives départementales du Cantal : prises de vues et montage. Christine Authemayou, Nicolas Clément, Frédéric Bianchi : informateurs. 10 février 2015
  • Documents audiovisuels inédits produits par les Archives départementales (8 AV)
  • Documents sonores et audiovisuels
Cote
Type de document
  • Recherche détaillée
Date
Présentation du contenu

Christine Authemayou présente « Le lit secret de la Jordanne », montage réalisé en novembre 2016 pour une diffusion dans le cadre de l'exposition « Mon Cantal secret », exposition est indissociable du hors-série La Montagne du même titre.

Christine Authemayou, maître de conférence de UBO (Université de Bretagne Occidentale) IUEM (Institut Universitaire de la Mer) nous dévoile « Le lit secret de La Jordanne ». Jeune géologue Cantalienne ses recherches l'entraînent régulièrement aux quatre coins du monde (Iran, Guatemala, Indonésie…) et c'est à la demande de Nicolas Clément, archéologue en charge des fouilles de l'îlot Saint-Géraud d'Aurillac, qu'elle est venue en 2015 faire ses premières recherches géologiques au pied de l'abbatiale Saint-Géraud. Le 10 février 2015 elle nous dévoilait donc les premiers résultats de ses recherches et nous démontrait que cette science de la Terre permet d'établir des hypothèses et des vérités qui nous font comprendre l'évolution, l'histoire de nos paysages et peu parfois même nous faire découvrir un impact ancestral de l'homme sur son environnement. Nul doute que depuis cette date ses nombreuses autres observations de terrain, ajoutées à des études en laboratoires, lui ont permis de découvrir bien d'autres secrets enfouis au cœur de l'Abbaye Saint-Géraud.

En 2013, dans le cadre de l'implantation d'un projet immobilier au pied de l'abbatiale Saint-Géraud, le Service régional de l'archéologie d'Auvergne prescrit une campagne de fouilles préventives : l'objectif est de détecter et de sauvegarder les éléments du patrimoine archéologique susceptibles d'être affectés et détruits par ces travaux au cœur de la vieille ville d'Aurillac.

Fondé en 895 par Géraud, le monastère bénédictin bénéficie d'un rayonnement important pendant plusieurs siècles, offrant sa renommée à Aurillac et voyant passer en son sein le jeune Gerbert devenu, sous le nom de Sylvestre II, le premier pape français mais aussi celui de l'an mil.

S'il était escompté que ces fouilles préventives, effectuées au sud de l'abbatiale entre 2013 et 2015 par la société Mosaïque Archéologie, révèlent quelques merveilles, l'ampleur des découvertes a cependant dépassé tous les diagnostics, assurant à ce site archéologique médiéval une place de premier ordre.

Les Archives départementales, grâce à l'étroite collaboration de Frédéric Bianchi et de Daniel Authemayou, ont suivi de manière régulière ces fouilles, en se rendant sur place pour filmer et interviewer les archéologues au travail, et ainsi documenter cette aventure riche en péripéties que vous pouvez aujourd'hui (re)découvrir au travers des Journaux de bord.

Importance matérielle
  • 1 DVD
Caractéristiques techniques
  • 11 min 20 s
Mots-clés lieu
Mots-clés matière
Mots-clés personne
Permalien de la notice