58 - Fossil Men
La seconde édition française des Hommes fossiles est publiée, dès 1923, en langue anglaise, à Edimbourg. Les traducteurs, Jessie Elliot Ritchie et James Ritchie, dans leur introduction, expliquent la prééminence française en matière de connaissance de l’homme préhistorique par sa « position géographique », qui a permis au sous-sol français de conserver nombre d’hommes fossiles, lesquels ont eu ensuite la « chance » de « tomber entre les mains d’un scientifique aussi compétent que le Professor Marcellin Boule ».

Collection Mairie de Montsalvy

1923