43 - Le Cantal
L’autre mode de diffusion qu’utilisa Boule pour la science est la littérature touristique. Il dirige chez Masson, son éditeur, une collection de Guides du touriste, du naturaliste et de l’archéologue. Le premier volume, publié en 1898, est – à tout seigneur tout honneur –consacré au Cantal. La préface présente les objectifs de la nouvelle collection : « au moment où se produit en France un mouvement considérable en faveur des études géographiques, des voyages d’instruction et du tourisme, nous avons cru devoir attirer l’attention du public sur un des pays les plus intéressants et les plus pittoresques de notre France si belle et si variée ». Le Guide aura une visée savante (donner « l’état actuel de nos connaissances ») et pratique (pour les visiteurs) : « c’est à la fois une monographie et un guide », pour « associer (…) les plaisirs de l’esprit aux plaisirs des yeux ».

Outre Boule, l’ouvrage est écrit par Louis Farges, archiviste paléographe et cantalien. Pierre Duclaux (l’un des fils d’Émile) a écrit une notice sur l’agriculture, et Pierre Marty a envoyé quelques dessins. Boule termine sa préface par un hommage à Jean-Baptiste Rames (1832-1894), « notre maître et ami si regretté (…) lui, qui, le premier, nous initia à l’histoire de nos montagnes et nous apprit à les aimer ».

Collection Mairie de Montsalvy

1898