18 - Une fondation monégasque à Paris : l’Institut de paléontologie humaine
Situé 1, rue René-Panhard, dans le XIIIe arrondissement, l’IPH, figuré sur la page de titre, a fêté son centième anniversaire en 2010. La présence du prince Albert II de Monaco aux cérémonies officielles a permis de rappeler qu’il avait été fondé par le prince Albert Ier, son trisaïeul. Dirigé, jusqu’en 1939, par Marcellin Boule, ce lieu d’étude est aussi un lieu de publication. Le premier volume de Mémoires des Archives de l’Institut de paléontologie humaine, publié en 1927, est consacré à la grotte de l’Observatoire, à Monaco. Ces fouilles, entreprises par le chanoine de Villeneuve, savant chapelain du prince savant, complètent celles de Grimaldi.

Il est frappant de voir que Boule, sceptique en matière religieuse, était entouré de collègues ecclésiastiques, tels les abbés Bouyssonie, le père Teilhard de Chardin, l’abbé Breuil et le chanoine de Villeneuve. On ne sait comment ces clercs conciliaient leur sacerdoce catholique avec le « transformisme » darwinien. Teilhard, qui s’y est risqué, n’a pas eu les faveurs du Saint-Office, c’est le moins que l’on puisse dire.

Voici ce que disait Jacqueline Marcellin-Boule de cette collaboration : « Tous les hommages que je chercherais à rendre à son esprit de tolérance ne parleraient pas aussi clairement que le rappel de l’union sacrée en honneur de son laboratoire : des prêtres y faisaient bon ménage avec des libres penseurs, un jésuite prenait familièrement le bras d’un député communiste à la vue de ses ‘anges gardiens’ en lui disant : ‘sous mon égide vous serez à couvert’, toutes les nations s’y coudoyaient, s’y toléraient. Plus démonstratif encore est le choix électif de son maître [Gaudry], catholique fervent et pratiquant et sa propre préférence pour un élève, dans une voie religieuse autre que la sienne. J’ai dit plus haut que Marcellin Boule était le contraire d’un parvenu, j’ajoute qu’il était le contraire d’un sectaire. Avec quel tact il se défendait d’effleurer les questions métaphysiques ! »

Collection Mairie de Montsalvy

1927