1 - Acte de naissance de « Marcelin » Boule
Sur son acte de naissance (le premier de l’année 1861 à Montsalvy), Marcelin ne prend qu’un seul « L » ; par la suite, l’orthographe usuelle lui en attribuera deux.

Le prêtre Marcellin et l’exorciste Pierre sont deux saints romains martyrisés ensemble sous Dioclétien (au début du IVe siècle) ; ils sont fêtés et vénérés ensemble, notamment sur le lieu présumé de leur sépulture, dans les catacombes et la basilique qui portent leur nom, via Casilina, à Rome. Le choix du prénom de ces martyrs, mentionnés ensemble dans le canon de la messe, montre chez les parents de Marcelin un attachement à l’Église catholique. Marcelin, tout en étant aussi sceptique que peut l’être un darwinien, sera toujours respectueux de la chose religieuse.

Les mentions marginales portent le souvenir des deux mariages successifs de Boule à Saint-Mandé : d’abord avec Marie Victorine Roinet, le 28 décembre 1922 (qui meurt le 12 juin 1926) puis, le 21 avril 1938, avec Jacqueline Edmée Félicie Pauline Demoly.

ADC, 2 E 134/7

1861