30 - La publicité s’empare de la guerre
Les publicitaires de toutes époques utilisent l’air du temps pour pousser leurs produits. Urodonal n’échappe pas à cette pratique. La guerre devient un levier pour vendre, soit en culpabilisant le consommateur, soit en lui proposant des produits indispensables aux poilus.

La tranchée qui nous est présentée est bien proprette et les poilus n’oublient pas l’apéritif. Le slogan « l’acide urique, c’est l’autre danger » est outrancier.              


5 décembre 1915