18 - Liste des réfugiés de l’arrondissement de Mauriac, classés par communes
L’accueil des réfugiés venant des zones de combats, de la région parisienne et des États envahis par l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie a nécessité, dès le début de la guerre, la mise en place, par la préfecture du Cantal, de services spécialisés suscitant une abondante correspondance (évaluation des logements disponibles, versement d’allocations, répartition des réfugiés dans les communes…). Pour le département, on estime à une bonne trentaine les convois à l’arrivée d’Aurillac, Mauriac et Saint-Flour, ce qui représente, pour la période août 1914-octobre 1918, un peu moins de 15.000 personnes. Cependant une grande partie de ces civils ne font que transiter par le Cantal. Dans une enquête menée aposteriori (1931) les services de la Préfecture arrêtent leur nombre à un peu moins de 3 000 à la fin de l’année 1917. Ces incertitudes statistiques traduisent les difficultés à inventorier ces populations en mouvement.


12 janvier 1915