Saint-Martin-Cantalès : un monument aux morts « magnifique », funéraire, patriotique et… de qualité médiocre (1926)
Le 22 août 1926 est inauguré le monument aux morts de Saint-Martin-Cantalès, en présence de toutes les autorités civiles et religieuses, dans une atmosphère d’Union sacrée.

Le monument, qui représente un « Poilu expirant en défendant le drapeau » en pierre reconstituée, a été acquis sur le catalogue de la maison Gourdon. Des doutes sur la qualité de la statue existent dès le début, mais l’ensemble est alors jugé « magnifique ». A la fois funéraire et patriotique, il emporte toutes les adhésions. Quatre-vingt-quatre ans plus tard, force est de constater que ce monument, qualifié en 1926 par la presse de « l’un des plus remarquables du département tout entier », tombe en ruine.